Galerie photos

Publié le: 24 mai 2018

Cartographie sonore et scène sans bord

Notre recherche création : pour une nouvelle dramaturgie sonore au théâtre

Depuis 2010 jusqu’à aujourd’hui en 2018, la chaire met en place différents projets qui développent des liens entre l’écriture sonore (du soundscape au sound art) et l’écriture scénique pour tendre vers la création d’une nouvelle dramaturgie sonore au théâtre. Pour défaire le principe de subordination du son à l’action dramatique et à sa perception visuelle, nous nous appuyons sur des collaborations (art sonore, théâtre d’objets, performance, improvisation musicale et vocale, arts numériques, art de l’installation, poésie sonore, etc.) qui permettent un décloisonnement de notre pratique.

La nature mobile et interdisciplinaire du son crée un impact direct sur notre recherche de création sonore pour la scène. Nous expérimentons un son qui n’est plus seulement un objet à écouter, mais un lieu à habiter. Un déplacement hors les murs du théâtre vers des environnements inusités qui bouleverse nos processus de création comme nos formes de présentation, nous confrontant aux notions de dispositif et de mobilité. Cette émancipation inspirée du théâtre environnemental de Schechner (2008) [note] nous permet de rendre compte du potentiel d’intermédiation du son entre des pratiques, des espaces (réels et virtuels), des contextes et des cultures. À partir de cette démarche, nous n’aurons de cesse de multiplier des formes hybrides et performatives telles que Dragage 02, Les Binômes, Liaisons sonores et maintenant Cartographies de l’attente.

Cartographies de l’attente fut l’un de nos projets les plus significatifs de cette recherche sonore au théâtre. Nous l’avons commencé en juin 2014 dans un motel à Chicoutimi où, pendant quatre jours, quatre performeuses ont attendu un homme qui n’est jamais venu… Une recherche d’écriture(s) in situ où la mise en réseau des chambres s’est déployée sur le Web. De là, notre processus multimodal s’est encore éprouvé à l’Usine C à Montréal, au Mapa Teatro à Bogota, pour revenir en 2016, vers une scène assurément performative et plurielle (sur le plan des médiums, des disciplines, des cultures, des espaces, etc.) à l’Université du Québec à Chicoutimi.

Pour restituer la densité de cette recherche création, le livre numérique s’est imposé. Avec Gisèle Cormier et Elaine Juteau, nous avons conçu Cartographie sonore et scène sans bord, pour enfin donner à entendre l’hétérogénéité de nos approches sonores, tout en entrecroisant des textes (critiques et créatifs) à des galeries photos, des dessins à de courtes vidéo (au motel, sur le Web et sur scène), des créations sonores à des entretiens. »

Un type d’ouvrage qui offre aussi une autre lisibilité ; si nous avons conçu une structure repérable en quatre temps forts, nous voulons aussi que le lecteur profite de la malléabilité du système électronique pour y circuler de façon non linéaire, de manière à ce qu’il fasse sa propre expérience cartographique au sein de cet ouvrage sans bord.

Au-delà d’une restitution documentée, ce livre est aussi l’occasion de poursuivre notre recherche création d’un théâtre qui, hors de ses lieux traditionnels, expérimente ses modes de publication. Il est en grande partie nourri du travail photographique de Gisèle Cormier et Carol Dallaire. Deux regards complices, un homme et une femme, qui dans une écoute distincte ont su faire face à la complexité de notre dispositif. Je leur ai demandé de photographier seulement la première et la dernière étape de notre recherche création, dans le but de mettre en valeur le processus immersif et la dramaturgie performative des dispositifs scéniques et virtuels qui en résultent. À leurs photos, s’est rajoutée une diversité de matériaux citée plus haut, provenant des participants eux-mêmes.

C’est la raison pour laquelle je veux remercier chaleureusement l’ensemble de l’équipe pour sa participation généreuse dans l’élaboration de ce livre et depuis le début de ce projet. Je tiens également à exprimer ma reconnaissance à Gisèle Cormier pour le soin rigoureux à l’infographie et pour sa coordination technique attentive, et à Elaine Juteau pour son sens dramaturgique à si bien articuler les contenus, à valoriser la conceptualisation artistique et pour sa patience à réaliser les entrevues avec les artistes.

Enfin, si la Chaire de recherche du Canada en dramaturgie sonore au théâtre rend possible notre recherche, il me semble important de mentionner le soutien du Fonds de Recherche du Québec – Société et culture (FRQSC), de la Fondation de l’UQAC, du Centre de recherche Cultures – Arts – Sociétés (CELAT) ainsi que des fonds publics (Conseil des arts du Canada, Conseil des arts du Saguenay, Promotion Saguenay et Consulat de France).

 

Jean-Paul Quéinnec, 

titulaire de la Chaire de recherche du Canada en dramaturgie sonore au théâtre de l’UQAC


Comment se procurer cet iBook

Gratuitement dans la section iBook de iTunes : Cartographie sonore et scène sans bord

Productions sonore de la CRC Dramturgie sonore au théâtre
 Menu
 Réduire
 Montrer